• Article 10

     

           Article 10       

     

    Article 10

    Lobsang Rampa

     

     

    Extraits du livre : " Les secrets de l'aura "

     


    « Comme nous venons de l'étudier, la pensée va où vous voulez l'envoyer. Hors de votre corps si vous le désirez. Nous allons procéder à un nouvel exercice. Encore une fois, il vous faudra être seul, tout à fait seul dans un lieu où rien ne peut venir vous distraire. Vous allez tenter de sortir de votre corps. Vous devez être parfaitement détendu, aussi nous vous conseillons de vous allonger sur un lit. Assurez-vous que personne ne vous dérangera. Lorsque vous serez installé, respirez lentement en pensant à cette expérience et concentrez votre esprit sur un point situé à deux mètres de vous. Fermez les yeux, concentrez-vous, pensez de toute la force de votre volonté que vous - votre moi réel, votre corps astral - vous vous contemplez d'une distance de deux mètres.

     

    Au début, vous devrez faire bien des efforts. Vous aurez peut-être l'impression de vous trouver à l'intérieur d'un grand ballon de caoutchouc dont vous cherchez à vous évader. Vous pousserez, vous pousserez et il ne se passera rien jusqu'à ce que, soudain, vous jaillissiez à l'extérieur. Vous éprouverez alors un léger choc, une sensation d'éclatement, comme lorsqu'on perce un ballon d'enfant. Ne vous alarmez surtout pas, n'ayez pas peur car si vous réussissez à vous délivrer de la crainte vous voyagerez sans fin, vous irez de plus en plus loin tandis que, si vous vous abandonnez à la peur, vous reviendrez brusquement dans votre corps physique et tout sera à recommencer. Dans ce cas il sera inutile de poursuivre l'expérience car vous ne parviendriez à rien ce jour-là. li vous faudra d'abord dormir, vous reposer.

     

    Allons plus loin, imaginons que vous êtes sorti de votre corps grâce à cette méthode très simple et que vous contemplez votre enveloppe charnelle en vous demandant ce que vous devez faire à présent. Ne vous attardez pas dans cette contemplation, vous reverrez souvent votre corps de cette façon. Faites plutôt ceci :

     

    Laissez-vous flotter dans la pièce, comme une bulle de savon, car vous ne pesez pas davantage, maintenant. Vous ne pouvez tomber ni vous blesser. Laissez votre corps physique se reposer tranquillement. Avant de la quitter vous aurez pris soin d'installer très confortablement votre enveloppe charnelle car si vous ne prenez pas cette précaution vous risquez à votre retour d'avoir des crampes douloureuses, ou des «fourmis» dans un bras si vous l'avez laissé pendre sur le bord du lit et qu'un nerf soit touché.

     

    Maintenant, laissez votre corps astral flotter librement. Explorez le plafond, tous les endroits que vous ne pouvez voir normalement. Accoutumez-vous à cette forme élémentaire de déplacement astral parce que, tant que vous ne serez pas habitué à errer immatériellement dans la pièce, vous ne pourrez vous aventurer au-dehors.

     

    Article 10

     

    Il arrive souvent que, au moment de s'endormir, on sursaute, que l'on ait l'impression de «rater une marche» et ce sursaut est souvent si brutal qu'il vous réveille complètement. Cette impression est provoquée par une séparation trop brutale du corps astral et du corps physique, ou d'un retour trop brusque à la suite d'une frayeur.

     

    Mais revenons-en à votre corps astral qui s'est lentement détaché de l'enveloppe physique et s'élève en flottant à un mètre de vous. En vous endormant vous avez eu une sensation de flottement, justement, c'était votre corps astral qui s'élevait. Il est maintenant allongé en l'air au-dessus de vous et relié par la corde d'argent qui monte de votre ombilic au sien.

     

    Ne regardez pas trop attentivement ce corps astral en lévitation parce que, si vous êtes surpris ou si vous avez peur, il rentrera vivement dans son enveloppe physique et tout sera à recommencer plus tard. Supposons que vous suiviez bien nos conseils et que vous ne sursautiez pas, alors le corps astral flottera un moment au-dessus de vous ; vous ne devez rien faire, même pas penser mais respirer paisiblement, régulièrement, car c'est votre première sortie et vous devez être très prudent pendant ce premier voyage conscient.

     

    Si vous n'avez pas peur, si vous ne bougez pas, le corps astral s'éloignera lentement, flottera doucement vers le pied ou le chevet du lit et, sans le moindre choc, il descendra jusqu'à ce que ses pieds effleurent le plancher. C'est au cours de cet «atterrissage en douceur» que l'astral pourra contempler le physique et ré-émettre ce qu'il a vu.

     

    Vous éprouverez une sensation de malaise en voyant votre corps physique et nous préférons vous dire tout de suite que c'est parfois humiliant. Bien souvent nous ignorons totalement notre aspect. Avez-vous jamais entendu votre voix ? La première fois qu'elle a été enregistrée au magnétophone et que vous l'avez écoutée vous avez refusé de vous reconnaître, vous avez cru qu'on vous jouait un mauvais tour, ou que l'enregistrement était défectueux. Vous avez peut-être été mortifié par un accent qui vous surprenait, ou peut-être été agréablement surpris. Quel ne sera pas votre étonnement lorsque vous verrez votre corps pour la première fois !

     

     

    Vous vous dresserez dans votre corps astral, votre conscience totalement transférée à l'astral et vous contemplerez ce corps physique étendu. Vous serez horrifié ; vous n'aimerez pas sa carrure ni son teint, vous serez atterré en voyant les rides ou les traits et, si vous progressez suffisamment pour voir les pensées, vous verrez des idées ou des phobies qui vous terrifieront au point que vous voudrez peut-être rentrer aussitôt dans votre corps. Supposons cependant que vous ne soyez ni surpris ni atterré ou que vous surmontiez votre terreur en vous rencontrant pour la première fois; qu'allez-vous faire ? Vous devez savoir où vous voulez aller, ce que vous voulez voir, faire, entendre. Le plus facile est de rendre visite à une personne que vous connaissez bien, un ami cher ou un proche parent habitant une ville voisine. N'oubliez pas que c'est votre première sortie et que vous ne devez pas vous aventurer à l'inconnu mais choisir un lieu que vous connaissez bien et savoir comment vous y rendre ; il vous faudra suivre le même chemin que vous parcouriez physiquement.

     

    Quittez votre chambre, allez dans la rue (ne vous inquiétez pas, nul ne peut voir votre corps astral), prenez le chemin que vous avez l'habitude de prendre, en gardant devant vous l'image de la personne que vous désirez aller voir et représentez-vous le moyen de vous rendre chez elle. Alors, très rapidement, en un instant, vous vous trouverez chez votre ami ou votre parent.

     

    Avec de la pratique, on peut aller partout, car les murs, les océans et les montagnes ne présentent aucun obstacle à votre voyage. Vous pourrez visiter tous les pays du monde.

     

    Vous me direz peut-être : «Mon Dieu ! Et si je ne peux pas revenir ?» N'ayez crainte, vous ne pouvez absolument pas vous perdre. Il est impossible de se perdre, comme de se blesser ou de s'apercevoir que votre corps a été envahi pendant votre absence. Si quelqu'un s'approche de votre corps pendant que vous faites un voyage astral vous recevez un avertissement et vous êtes ramené à la vitesse de la pensée. Vous ne risquez absolument rien, le seul mal est la peur. Alors ne craignez rien mais essayez, et l'expérience vous apportera la réalisation de tous vos espoirs et de toutes vos ambitions dans le domaine du voyage astral.

     

    Lorsque vous serez consciemment dans l'astral vous verrez les couleurs beaucoup plus belles qu'avec vos yeux physiques. Tout scintillera de vie, vous parviendrez même à voir des particules de «vie» comme des points lumineux autour de vous. C'est la vitalité de la terre et quand vous la traverserez vous en tirerez de la force et du courage.

     

     

    Malheureusement, on ne peut rien emporter avec soi, et on ne peut rien rapporter. Il est naturellement possible, dans certaines conditions - et uniquement lorsqu'on a une grande expérience - de se matérialiser devant un clairvoyant, mais il n'est pas facile de s'approcher d'une personne pour faire un diagnostic de son état de santé car il faut pouvoir parler de ces choses. Vous pouvez aller dans un magasin, examiner les marchandises et choisir ce que vous allez acheter le lendemain; c'est autorisé. Bien souvent, quand vous visitez une boutique avec votre corps astral vous percevez les défauts ou la mauvaise qualité de tel ou tel objet vendu à un prix fort élevé !

     

    Quand vous vous trouvez dans l'astral et que vous voulez revenir dans le physique vous devez rester calme, penser au corps charnel, penser que vous y retournez et que vous désirez le réintégrer. Dès que vous aurez pensé cela, il se produira comme un tourbillon de vitesse ou peut-être même un déplacement instantané, de l'endroit où vous êtes à ce point situé à un mètre environ au-dessus du corps allongé. Vous vous retrouverez flottant légèrement dans l'atmosphère, comme au moment où vous avez quitté votre corps. Alors laissez-vous tomber très, très lentement, ne vous pressez surtout pas, car les deux corps doivent être absolument synchrones.

     

    Si vous vous y prenez bien, vous rentrerez dans votre corps sans à-coup, sans choc, sans autre sensation que celle de pénétrer dans une masse lourde et froide.

     

    Article 10                               Article 10

     

    Si vous êtes maladroit et si vous n'alignez pas exactement les deux corps, ou si quelqu'un entre soudain et vous fait tomber brusquement, vous souffrirez d'une forte migraine ou de douleurs dans les membres. Dans ce cas, vous devez essayer de vous endormir, ou de vous forcer à regagner l'astral parce que tant que les deux corps ne seront pas parfaitement alignés la migraine ne se dissipera pas. Cela n'a rien d'inquiétant car le remède est simple; il suffit de dormir, ne serait-ce que quelques minutes, ou de repartir dans l'astral.

     

    Vous découvrirez peut-être, une fois revenu dans votre corps charnel, que vous êtes courbatu, raide, un peu comme lorsque l'on remet un costume qui a été mouillé la veille et qui n'est pas complètement sec. Tant que vous n'y serez pas habitué, le retour dans le corps ne sera guère plaisant et vous constaterez également que les merveilleuses couleurs que vous avez vues dans l'astral se sont ternies. Certaines seront impossibles à voir avec les yeux physiques et bien des sons que vous aurez entendus dans l'astral deviendront inaudibles à vos oreilles charnelles. Mais peu importe, vous êtes sur terre pour apprendre et, lorsque vous saurez pourquoi nous sommes sur cette terre, vous serez libre de tout lien, libéré des liens de la terre, et quand vous quitterez définitivement votre corps chamel, lorsque la corde d'argent sera tranchée, vous partirez vers des régions bien plus hautes que l'univers astral.

     

    Entraînez-vous au voyage astral et persévérez. Éloignez de vous toute crainte, car si vous n'avez pas peur, vous n'avez rien à craindre, aucun mal ne peut vous frapper et vous ne connaîtrez que des joies. »

     

    Lobsang Rampa 

    om